Chaîne graphique

La chaîne graphique est une expression communément employée dans l’Industrie Graphique pour désigner l’ensemble des professions qui interviennent de la conception à la finalisation d’un produit graphique qui sera produit à de multiples exemplaires par un procédé d’impression. Selon les imprimeurs et les manuels techniques, elle se décompose en un nombre variable d’étapes. La chaîne graphique peut être très synthétique ou très détaillée.

Vous découvrirez donc dans ce cours, les étapes les plus importantes employées dans le milieu de la communication et de l’impression.

Les étapes de la chaîne graphique :

1 – Demande
2 – Choix du prestataire et négociation qui aboutissent sur un bon de commande
3 – Conception
4 – Appel aux intervenants (photographes,…)
5 – Exécution PAO
6 – Correction suivant sorties laser
7 – Présentation du cromalin par l’imprimeur
8 – BAT ou bon à tirer
9 – Impression
10 – Façonnage
11 – Livraison

Etape 1 : La demande

Tous les projets de communication s’articulent autour d’une demande ou d’un besoin.

Si vous êtes l’annonceur, il vous faut résumer votre projet dans un cahier des charges énumérant tous les souhaits et toutes les contraintes que comportera votre future création.  Ce cahier des charges permettra à votre imprimeur de réaliser un devis le plus exacte possible. Retenez qu’un devis approximatif est un devis plus cher et qui peut vous réserver des surprises lors de la facturation.

Si vous êtes en agence, prenez soin de poser toutes les questions préalables à votre client pendant votre brief afin d’établir votre cahier des charges pour faire vos demandes de devis : délais souhaités, quantités, type de papier…

Etape 2 : Le choix du prestataire

Le choix du prestataire doit être fait à partir des éléments que chaque imprimeur vous aura fournis. Le plus souvent le prix reste le principal argument. Toute fois restez vigilant sur les délais de livraison, les conditions de paiement et la réputation de votre prestataire.

Le monde de la communication est un petit milieu. Un prestataire malhonnête ou ne travaillant pas proprement possède une réputation qui le précède.

Etape 3 : La conception

C’est ici que les graphistes entrent en jeu. Lorsque les devis ont été validés par le client, il est temps avec les éléments du brief client de réaliser une première maquette. Cette maquette doit reprendre tous les éléments souhaités par le client : textes, images, respect de la charte graphique…

En général une bonne agence de communication propose 2 à 3 maquettes différentes pour un même support.

Après la présentation des maquettes au client, celui-ci choisira un modèle dans le meilleur des cas en y apportant des modifications et en y incorporant des éléments des autres propositions. C’est alors que d’autres présentations sont faites jusqu’à validation de la maquette par le client.

Etape 4 : Appel aux intervenants

Dans certains cas, un travail de conception nécessite l’intervention d’un spécialiste. Cela peut être un photographe, un designer, un webmaster, un illustrateur, un architecte 3D…

Etape 5 : Exécution PAO

Dès que tous les éléments sont rassemblés dans la maquette validée par le client, le graphiste de l’agence transfert son fichier à l’imprimeur. Ce dernier transforme ce fichier en document d’exécution. C’est-à-dire il rentre dans son logiciel de PAO tous les paramètres relatifs à la sortie en imprimerie (calibrage des couleurs, vérification des fonds perdus, contrôle des polices d’écriture…).
Dès que le doc d’exé est prêt, l’imprimeur effectue une sortie laser pour vérifier que tout est en place.

Etape 6 : Correction sorties laser

La sortie laser sert essentiellement à l’infographiste pour vérifier la conformité de la mise en page du document par rapport à la maquette envoyée par l’agence. Si ce n’est pas le cas, il est toujours temps de corriger les soucis de mise en page du texte ou des éléments visuels.

Etape 7 : Présentation du Cromalin

Cromalin : système d’épreuves couleurs mis au point par la société DuPont. Il sert au contrôle, à la validation et à l’épreuve contractuelle (bon à tirer ou BAT) des documents destinés à être imprimés. C’est une marque utilisée comme nom. Premier système d’épreuves rapide connu, il a par la suite et par extension été utilisé par certains professionnels pour désigner les autres systèmes similaires provenant d’autres fournisseurs.

Chaque imprimeur et chaque machine d’impression interprète le fichier d’exécution différemment. D’une machine à l’autre les couleurs peuvent être légèrement différentes. Cela dépend du calibrage de l’encre. La sortie laser ne garantie pas la couleur finale. Le Cromalin quant à lui garantie la couleur exacte de la sortie. Si cela ne correspond pas au final, vous pouvez demander à votre imprimeur de ressortir les documents, avec votre cromalin pour preuve.

Etape 8 : Bon à tirer

Le bon à tirer ou plus communément appelé le BAT est une étape cruciale. La signature de ce document dégage l’imprimeur de toutes responsabilités en cas de contestations du client. Par la signature de ce document le client reconnaît que le fichier correspond à toutes ses attentes. Les couleurs, les fautes d’orthographes ou tout autre élément ne peuvent plus être changés à partir de ce moment.

Etape 9 : Impression

Maintenant que tout est prêt il n’y a plus qu’à imprimer. Ce long travail préliminaire permet de minimiser voir de supprimer toutes erreurs possibles.
Lorsque l’impression est lancée il est trop tard pour faire marche arrière. Le processus ne plus être arrêté. Sauf en cas d’extrême urgence. L’arrêt d’une impression occasionnerait d’énormes frais techniques.

Le procédé d’impression, en OFFSET notamment, se décompose en plusieurs étapes que nous détaillerons dans un prochain cours consacré aux procédés d’impression.

Etape 10 : Façonnage (ou finition)

Après avoir été imprimées, les feuilles seront ensuite façonnées, c’est-à-dire reprises sur différentes machines afin de donner au papier sa forme définitive : le produit fini qui sera livré chez le client.
Il existe de nombreux types de façonnage : massicotage, pelliculage, dorure, pliage, rainage, gaufrage…

Etape 11 : Livraison

Vous voici arrivé à la dernière étape, et non des moindres. C’est à ce moment là que votre prestataire vous livre votre commande.
Lors de la livraison, l’imprimeur vous fera signer un « bon de livraison ». Dès que vous signerai ce document, vous deviendrez propriétaire de la marchandise. C’est pourquoi, il est impératif pour vous de vérifier la qualité des documents et l’intégrité des cartons, afin de déceler avant la signature du B.L. tous vices cachés.

Télécharger le cours sur la Chaîne Graphique

Une réflexion au sujet de « Chaîne graphique »

Laisser un commentaire